Tag Archives: enfants et incarcération

Passe-Muraille #20 – juillet 2017

Émission du 24 juillet 2017

« Dans ces prisons dites modernes, chaque déplacement d’un détenu est accompagné par plusieurs surveillants. Minimum trois, voire cinq surveillants et plus, pour aller en promenade, au sport, à l’infirmerie, au parloir, etc. Toutes les portes nous sont fermées manuellement et électroniquement. Les escortes sont permanentes, l’oppression est constante. Nous sommes aussi des personnes, des humains : l’oppression, la frustration, la stigmatisation mises en place par la pénitentiaire, la sursécurité font que certains craquent parfois, et les rares fois où des violences sont commises sur le personnel, elles sont surmédiatisées par les syndicats FO et CGT pénitentiaire, nous faisant passer pour des gens dangereux, violents et mauvais aux yeux de la société. Mais nous, détenus, nous ne pouvons pas répondre face à ces accusations honteuses, voire certaines fois calomnieuses. »

(Romain Leroy, lire la lettre en totalité)

 

Partie 1

Partie 2

Partie 3

 

Au sommaire :

Nadia, auteure de A ceux qui se croient libres, était notre invitée.

  • Appel de Luc à propos du verdict à l’encontre de Romain pour l’appel du procès concernant la mutinerie au QMC de Valence et sur la nécessaire solidarité avec les prisonniers mutins.
  • Appel d’Adeline, qui nous lit la lettre de son compagnon Romain et nous donne des nouvelles de Condé-sur-Sarthe, et aussi un appel de Lydia qui nous parle de ce que son fils Julien a vécu à Châteauroux et de ce qu’il vit à Saran. Ensemble, elles nous parlent de leur initiative de création d’un « collectif de soutien aux détenus de France » (contact : 0611616231 et sur Facebook)
  • Appel de Sylvia, à propos de la thématique femmes face à la prison, qui nous parle de son parcours en tant que fille d’un ancien prisonnier, ancienne prisonnière et compagne d’un prisonnier.
  • On voulait donner davantage de nouvelles de Fabrice et vous faire écouter la conférence de presse organisée par L’Envolée pour dénoncer sa mise à mort mais on a été pris par le temps. Vous pouvez retrouver la vidéo ici.

PASSE-MURAILLE #5 – MARS 2016

Émission du 28 mars 2016

« J’ai dans la tête les cris des enfants quand les papas partent du parloir… » (une proche de prisonnier des Baumettes)

Partie 1 (23 min) (clic droit sur le lien et sur « enregistrer sous » pour télécharger !)

 

Partie 2 (36 min)

 

Partie 3 (30 min)

 

Au sommaire…

– Rendez-vous à venir : présentation de la Cantine pour cantiner, collectif qui envoie depuis quatre ans des mandats et des lettres à Michel, enfermé depuis 33 ans, et qui essaie d’œuvrer pour sa sortie ; atelier d’écriture de lettres aux prisonniers au Kiosque

– Dossier de l’émission consacré à la question des marmots qui se retrouvent face à la prison parce qu’ils y ont un parent enfermé : avec la parole de Sylvia qui se confronte à l’incarcération depuis gamine ; et celle d’une personne qui raconte son vécu de femme enceinte et de mère qui accompagne son fils au parloir et refuse de se plier aux injonctions sur la bonne conduite à tenir ; ensuite on chronique un fascicule destiné aux enfants distribué par la pénitentiaire et « Tu es un grand garçon maintenant » un livre pour enfants sur la taule pour une fois plutôt pas mal !

– Présentation du journal L’Envolée, d’une partie du numéro 43 et quelques nouvelles de Christine Ribailly

– Des nouvelles du quotidien hardcore pour les prisonnier-e-s et leurs proches aux Baumettes et un appel à nous donner davantage d’infos sur la politique sévère de la nouvelle Juge d’Application des Peines (répondeur au 07.58.74.63.01) …

– Brèves : feu dans la prison du Puy en Velay (43), incendie d’un cabinet d’architecte de prisons à Montreuil (93)

– Présentation de A ceux qui se croient libres, par Nadia qui a rassemblé dans ce livre des textes de Thierry et de son entourage. Thierry Chatbi (1955-2006) a passé vingt-cinq ans au placard et a participé aux mouvements de prisonniers des années 80.

Mise en ligne des montages de l’émission (et de ceux qui manquent sur les précédentes) à venir.