Tag Archives: CPF Rennes

Le centre pénitentiaire pour femmes de Rennes est la plus grande prison pour femmes d’Europe. Sa construction a été décidée par Napoléon III. La prison a été mise en service en 1878. Y ont été enfermées pendant la seconde guerre mondiale des résistantes qui s’y sont révoltées en 1944 (puis sont livrées aux Nazis et déportées à Ravensbrück). Des militantes du FLN y sont incarcérées au début des années 60. Thérèse Humbert, les soeurs Papin ou Violette Nozière y ont été emprisonnées.
La prison inclus une maison d’arrêt et un centre de détention.

Centre pénitentiaire pour femmes
18Bis Rue de Châtillon
35000 Renne

Casse-Muraille #22 – septembre 2017

Émission du 25 septembre 2017

« En France on n’assassine pas, on bavure. »

(Hafed Benotman)

 

Télécharger l’émission. (Clic droit, enregistrer sous).

 

Au sommaire :

  • On reçoit Samir, grand frère de Morad, mort à 16 ans des suites d’une chute provoquée par la police dans la cité de Fontvert (14e) le 1er avril 2014. Avec lui nous revenons sur l’histoire de la mort de Morad, le comportement des policiers et l’impunité, ou plutôt la récompense, dont ils ont bénéficié alors que la procédure est encore enclenchée. On évoque le traitement médiatique de l’affaire qui une fois de plus cherche à incriminer la personne tuée pour mieux taire les agissements des policiers. On parle de la douleur de ses proches et notamment de leur frère, en prison au moment des faits. Enfin, on parle de la solidarité qui s’est exprimée et doit continuer.
    Lire le texte du collectif Angles Morts « Le bâtiment de la mort ».
  • Des nouvelles de Samy et Abdelhalim qui, après leur grève de la faim, subissent toujours des réprimandes de la pénitentiaire. Annonce de la conférence de presse du 27 septembre sur leur situation et sur la mort de Bilal. On évoque aussi l’inondation dans le nouveau bâtiment des parloirs des Baumettes le 11 septembre dernier.
  • Appel à opinions sur le blocage de promenade et l’intervention des ERIS au CD de Salon.
  • Retour sur les évènements du début de l’été au Centre pénitentiaire pour femmes de Rennes avec lecture de la circulaire de la pénitentiaire sur les tenues vestimentaires, d’une lettre collective des prisonnières et d’une lettre de Samia à l’Envolée qui évoque plus spécifiquement les difficultés auxquelles sont confrontées les prisonnières de confession musulmane.
  • Toulouse : Rédouane Ikil, innocenté, est licencié de la Poste et appelle à la solidarité.
  • Paroles sur la violence entre matons et prisonniers, illustrées avec des considérations sur un tract de FO pénitentiaire de la MA d’Amiens, un autre à propos d’une occupante du mitard de Fleury et avec la condamnation d’un prisonnier de la MA de Valenciennes à 4 mois supplémentaires pour de petites insultes…
  • Brèves de destructions en solidarité avec les inculpés du procès de l’incendie de la voiture de police quai de Valmy à Paris en mai 2016.
  • Un an ferme pour vol de 30€ à Avignon…